lieu de vie sécurisé Alzheimer personne désorienté cantal auvergne
lieu de vie sécurisé Alzheimer personne désorienté cantal auvergne
Unité de vie Alzheimer

 

Les personnes désorientées, déambulantes et nécessitant d'un accompagnement de proximité  peuvent accéder à l’unité de vie. Ce sera la commission d'admission composée du Directeur, du médecin coordonnateur, de l'infirmier référent et de la psychologue qui valideront l'intégration des personnes dans cette unité.

Un résident dont l'état de santé s'altère avec en corollaire un arrêt de la déambulation, sera donc amené à quitter l’unité de vie et à (ré)intégrer l’EHPAD. L’évaluation de la perte d’autonomie est faite dès l’entrée du résident et est régulièrement réévaluée dès lors qu’il y a un changement dans le comportement ou l’état de santé de la personne.

Un travail sur la signalétique des portes de chambres est réalisé pour faciliter le repérage des résidents. Les chambres sont sécurisées au niveau des fenêtres par la possibilité d'une ouverture partielle. L'ouverture de la porte d'entrée de l'unité se fait uniquement par un digicode.

 

          Animations

Le jardin thérapeutique a vu le jour peu après l’ouverture de l’unité de vie. Des plantations de légumes : tomates cerises, maïs et fleurs, tournesols, géraniums ont eu lieu et les résidents peuvent déambuler et s'occuper des plantations à leur guise au sein de ce jardin.

Le programme d’activités est déterminé en fonction des compétences de chacun des membres du personnel présent à l’unité.

L’atelier gym douce est réalisé une fois par semaine par l'animateur.

De plus, l'animateur a élaboré un projet d'animation ciblé "Rencontre intergénérationnelle à l'école maternelle" dont les objectifs généraux sont de tisser des liens sociaux et affectifs auprès des aïeux pas comme les autres et d'avoir un nouveau regard sur la maladie d’Alzheimer.

Cela permet :

  • D'offrir des repères aux résidents en mettant en place la rencontre une fois par semaine comme un rituel, un rendez-vous immuable ;
  • De vivre un moment de partage : l’écoute, l’échange, et la participation avec les enfants lors des activités :
  • De redonner un rôle social à la personne âgée : accompagner les enfants dans leurs activités ;
  • De montrer que les personnes atteintes de maladies cognitives peuvent communiquer.
 

        Organisation

Une fois par semaine hors vacances scolaires, trois  ou quatre patients atteints de la maladie d’Alzheimer quittent la résidence pour rejoindre l’école maternelle située en face de la résidence.

Ils ont rendez-vous avec une dizaine d’enfants, de 3 à 5 ans pendant une heure.Dans une salle, petites et grandes chaises sont disposées.

Les activités s’effectuent sous l’œil de l'institutrice, pour les enfants, de l' animateur et de la psychologue pour les résidents.

Pendant un quart d’heure, les enfants et les séniors peuvent entonner en chœur des comptines comme Le bon roi Dagobert, une souris verte…

Puis divers jeux ludiques sont installés, par exemple une dînette, animaux de la ferme, dessins, coloriage, jeux musicaux...

Les résidents désorientés, à l’instar de n’importe quel adulte, accompagnent les enfants dans leurs activités.